Warning: Trying to access array offset on value of type bool in /homepages/6/d310147084/htdocs/wp-content/plugins/wp-latex/wp-latex.php on line 39
CW « Radioamateur : indicatif F4HAJ
Warning: Trying to access array offset on value of type bool in /homepages/6/d310147084/htdocs/wp-content/plugins/wp-latex/wp-latex.php on line 46

Posts Tagged ‘CW’

février 5th, 2014  Posted at   Morse

Je me suis enfin motivé pour me lancer dans l’apprentissage du Morse (CW). Si j’ai décidé de me lancer dans cet apprentissage, c’est pour plusieurs raisons :

  • c’est un mode de communication très efficace qui permet de communiquer sur de longues distances avec peu de puissance et des antennes peu encombrantes (critère important quand on habite en appartement, qu’il n’est pas simple de se constituer une station à la maison, et que le trafic en mobile est le plus pratiqué)
  • les émetteurs CW font parti des plus simples à construire, c’est un bon point d’entrée selon moi pour me lancer dans la construction d’un premier émetteur (certainement un kit), mais je craint d’être frustré si je ne suis pas en mesure de l’utiliser ensuite 😉
  • c’est un mode de communication moins commun que je trouve fun
Manipulateur Morse

Manipulateur Morse (source : Anthony Catalano)

Bref, après avoir fait le tour des solutions existantes pour l’apprentissage de la CW, j’ai opté pour l’apprentissage en ligne via le site lcwo.net. L’intérêt que je lui trouve est un apprentissage très progressif (on ajoute une lettre par leçon), et la possibilité de faire une leçon en tout lieu dès qu’une connexion Internet est disponible (autant dire quasi partout à l’ère des smartphones et de la 4G).

Rendez-vous dans quelques mois pour les premiers QSO en CW…

mars 16th, 2013  Posted at   Réglementation

La semaine dernière, une petite révolution a frappé le monde des radioamateurs français : la publication au JO de la nouvelle réglementation sur les conditions d’utilisation des fréquences par les stations radioélectriques du service d’amateur. C’est donc le 7 mars 2013 que la décision n° 2012-1241 du 2 octobre 2012.

Ce nouveau texte met enfin à plat la réglementation qui restait bancale depuis la suppression de l’examen pour les classes 1 et 3. On savait depuis mai 2012 que ces classes étaient supprimées, et il n’y avait donc plus aucun moyen d’accéder en France au droit à l’émission en morse (CW) sur le décamétrique, puisque seule les opérateurs classe 1 pouvaient le faire, et que cet examen était supprimé. Ce texte remet tout ceci d’aplomb, en autorisant les opérateurs classe 2 à trafiquer en CW. Les opérateurs classe 3 voient leurs droits inchangés et peuvent toujours évoluer vers une classe 2 en passant l’examen de technique.

Autre nouveauté du texte, et non des moindres : l’extension au niveau national pour l’émission sur la bande des 50 MHz. Auparavant, l’accès à cette bande était soumise à des restrictions géographiques, et en fonction de la zone d’émission, on était limité à 5 ou 100 W,voir totalement interdite dans certains départements. Enfin, l’utilisation en mobile était interdite. Avec ce nouveau texte, le 50 MHz devient une bande « comme les autres », accessible à tous les opérateurs classes 1 et 2 avec la puissance « standard » de 120 W sur tout le territoire, et aussi en mobile.

En tant que pilote, j’ai également noté un autre point intéressant : ce texte abroge le décision n°2010-0537 du 4 mai 2010 qui interdisait expressément l’émission d’amateur à bord d’aéronefs :

Afin de faciliter la lecture du cadre réglementaire, la présente décision prenant en compte ces modifications remplace les dispositions existantes et abroge ainsi la décision n° 2010-0537 de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes du 4 mai 2010 modifiée précisant les conditions techniques d’utilisation des bandes de fréquences aux installations radioélectriques des services d’amateur.

Afin de faciliter la lecture du cadre réglementaire, la présente décision prenant en compte ces modifications remplace les dispositions existantes et abroge ainsi la décision n° 2010-0537 de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes du 4 mai 2010 modifiée précisant les conditions techniques d’utilisation des bandes de fréquences aux installations radioélectriques des services d’amateur.

Pour rappel, cette décision spécifiait dans son article 6 que :

L’installation et l’exploitation d’installations radioélectriques des services d’amateur à bord d’un aéronef ne sont pas autorisées.

Cette disposition n’est pas reprise dans le nouveau texte, il est simplement stipulé dans le préambule du texte :

5.3. Dispositions relatives à l’utilisation de stations radioélectriques du service d’amateur à bord d’un aéronef (notamment avion, ballon sonde…)

L’utilisation d’équipements radioélectriques à bord d’un aéronef peut être soumise à des conditions particulières par les autorités en charge de la réglementation aérienne. A cet effet, l’Autorité rappelle qu’en application de la directive 1999/5/CE le fabricant ou la personne responsable de la mise sur le marché doit indiquer les limitations éventuelles applicables à l’utilisation des équipements radioélectriques qu’il met sur le marché. La présente décision ne dispense pas de l’obtention préalable de toutes les autorisations nécessaires en matière d’aviation civile, notamment de sécurité aérienne, auprès des autorités nationales d’immatriculation des aéronefs.

Il faut donc désormais se référer aux autre textes réglementaires, notamment pour déterminer si des autorisations sont nécessaires, et si oui, lesquelles… J’ai commencé à me plonger dans la réglementation, et notamment sur celle portant sur les stations radioélectriques à bord des aéronefs, et notamment aux textes relatifs aux licences de stations d’aéronefs (LSA). J’ai également mis la main sur un document de l’OSAC qui stipule que seul figurent sur la LSA les émetteurs fonctionnant sur une fréquence aéronautique (paragraphe 5.1), ce qui n’est pas le cas de nos stations d’émission amateur :

N’ont pas à figurer sur la LSA :
– les émetteurs ne rayonnant pas sur des fréquences aéronautiques,
– les balises de localisation personnelle (PLB) conformes à l’arrêté du 26 mars 2008.

Bref, j’en suis la pour le moment, je vais essayer de continuer à creuser pour y voir plus clair.

Pour archives (en PDF hébergé sur ce site) :